OPEL SALON DE 1953 PARIS

Aller en bas

OPEL SALON DE 1953 PARIS

Message  Daniel le 13/12/2018, 15:45

OPEL.

Salon des voitures particulières de 1953.

Résumé :

- Quant aux prix, nos droits de douane de 57 % donnent à notre industrie une protection actuellement bien nécessaire, compensant quelque peu le meilleur marché de la main-d'œuvre à l'étranger et particulièrement en Allemagne ; Mais que deviendra cette conjoncture si demain l'unification de l'Europe amène la suppression de ces droits ? Des mesures transitoires importantes seront à cet égard nécessaires.

- C'est la filiale allemande, de Russelsheim, du groupe américain General Motors. A l'extrémité du Stand de ce groupe, se trouve présentée, sur plateforme tournante, une Opel Kapitän (6 cylindres) carrossée suivant une nouvelle ligne et dotée d'un moteur plus poussé (75 CV au lieu de 64 CV).Cette voiture se vend en France sous réserve des contingents — 1.150.000 francs (douane comprise)  Sur le stand Opel, en face, se trouvent présentées une berline Olympia Rekord (4 cylindres) vendue 702.000 francs (douane comprise) et une voiture commerciale Olympia Caravan dont l'arrière se prête à des transformations diverses. Ces réalisations sont un exemple de la concurrence réelle qu'exercent à l'égard de notre industrie, les usines allemandes. Les nouvelles caractéristiques des deux types sont les suivantes :

                             Rekord                 Kapitän

Moteur                  4 cylindres             6 cylindres
Cylindrée              1488 cm3              2473 cm3
Compression          6,7                           7
Puissance               46 CV                   75 CV
Poids                      860 kg                  75 CV
                           à 3800 tours           4000 tours
Vitesse max         115 km/h               138 km/h
Consommation      8 litres                   13 litres    



Le groupe General Motors, le plus (puissant du monde, comporte les marques suivantes :U.S.A. : BEDFORD, BÜICK, CADILLAC, CHE-VROLET, G. M. C, OL'DSMOBTLE,PONTIAC ;Australie : HOLDEN ;Angleterre : VAUXHALL ;Allemagne : OPEL.
Le clou du stand est, cette année, un magnifique« Sport Roadster » Chevrolet, blanc, présenté en<ôte du stand, à la ligne italienne très surbaissée(84 cm. de haut), constituant la première voiture construite en série entièrement en matière plastique. Mécaniquement, c'est en France une 22 CV fiscaux, avec moteur 6 Cyl. de 3.860 cm3 de cylindrée,donnant avec un taux de compression de 8, et trois carburateurs, une puissance au frein d«150 CV à 4.200 tours ; la transmission automatique est du type Powerglide. Le poids à vide n'est que de 1.384 kg. Il eut été intéressant de savoir quel allégement a pu représenter cette construction de la voiture en matière plastique et l'incidence que cet allégement a pu avoir sur les performances de la voiture : vitesse et consommation ; ces renseignements n'ont pu être obtenus.  Un certain nombre de voitures sont en outre présentées sur le stand, dont les types n'ont pas varié, mais comportent un certain nombre d'améliorations de détail :Prix en dollars sans droit de douant / Une Oldsmobile type 98, moteur V 8, cylindrée 4.970 cm',140 CV, transmission Hydra-matic4.045 dollars
Un cabriolet Cadillac, moteur V 8, cylindrée 5.420 cm3, 210 CV, transmission Hydramatic. 5.329 dollars
Un coupé Sport Chevrolet, type Bel air, 6 cylindres, cylindrée3.860 cm , 115 CV, transmission Powerglide 2.925 dollars.
Le gain de poids devrait être de l'ordre de 150 k Prix en dollars sans droit de douane— Cn cabriolet Buick type grand sport Skylark (alouette), moteur V 8, cylindrée 5.230 cm3 \180 à 190 GV, transmission Dynaflow 5.500 dollars
Un coupé Pontiac, type Catalina, moteur 8 cyl. en ligne à soupapes latérales , cylindrée 4.400 cm", 124 GV, trans-mission Hydramatic 3.456 dollars.
La voiture Oldsmobile ci-dessus étant montée à Anvers, peut être obtenue en France indépendamment de la possession d'un compte E F A O,dans le cadre des contingents accordés au Benelux. Son prix en francs français, douane comprise,est de 2.523.000 francs. D'une façon générale, en Amérique, l'activité et l'orientation de l'industrie automobile subissent cette année l'empreinte de la crise commerciale : les bureaux d'étude s'orientent vers les solutions susceptibles de stimuler l'apathie de la clientèle et de provoquer le renouvellement des voitures en démodant la production passée. Les tendances que l'on y constate dans la construction  comportent :
Une généralisation du type V 8 ;
un accroissement quelque peu inconsidéré de la puissance réelle, atteignant 210 CV sur Cadillac, 205 GV sur Lincoln, 235 CV sur Chrysler, etc..;
Le développement des moteurs dits « carrés «(rapport course/alésage nettement inférieur à l'unité) ;
La disparition progressive des soupapes latérales et leur remplacement par des soupapes en tête, dus à la préoccupation d'utiliser au mieux des carburants à indice d'octane constamment croissant. Le développement et le perfectionnement des transmissions automatiques ou autres mécanismes « asservis » telles les directions asservies ;
D'une façon générale, la voiture américaine est devenue, sauf exception, une « deux pédales » ;
Une augmentation de la tension des batteries ;
L'évolution de toutes les carrosseries vers la forme classique « ponton » subissant plus ou moins l'influence italienne, avec un abaissement vers l'avant que facilite l'emploi des moteurs « carrés » (Studebaker) ;
L'apparition progressive des premières carrosseries en matière plastique.

Le groupe General Motors est naturellement à la tête de ces évolutions, le système des voitures expérimentales y contribue. Poursuivant, dans ce domaine, la voie ouverte en 1951, avec le « Sabre »et la Buick XP 300, la General Motors a dévoilé à l'exposition « Motorama » de New-York en 1953,un ensemble de sept voitures « futuristes » on« dream-cars » (voitures de rêve) destinées notamment à étudier les réactions du public devant des styles inédits. Sur ces sept voitures, quatre étaient dotées de caisses en matière plastique :-  la « Corvette » de Chevrolet, Sport Roadster qui a amené la construction en demi-série du modèle présenté au Salon de Paris ;— la « Starflre » d'Oldsmobile, cabriolet très profilé ; la « Wildcat >> de Buick ;— la cadillac « Le Mans.

LD  Historien de l’OOCB

Daniel

Messages : 435
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 75
Localisation : Paris Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum