restauration moteur ancien opel des années 60

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  Daniel le 23/9/2018, 19:03

Direction et réglage des roues avant Kapitän P 2,6 L

Par suite de la nouvelle direction des pneus (7,00-14), les distances du sol pour l’établissement du plan de mesure de la voiture pour le réglage de l’essieu avant, se sont modifiées.
A – Distance à l’avant : Mesurés depuis le point le plus bas du longeron du châssis avant jusqu’au sol 334,5 mm.
B – Distance à l’arrière : Mesurée depuis le point le plus bas du longeron du châssis arrière jusqu’au sol 339 mm.

Le réglage des roues avant ne doit intervenir que dans ce plan de mesure.
Distance entre l’extrémité antérieure du longeron et la surface plane du sol.
Distance entre l’extrémité postérieure du longeron et la surface plane du sol.

Données des réglages : Carrossage ° + 30’
0 - 15’

Chasse 1°30’ +
- 30’

Pincement 1 - 3 mm

Important : Les données de réglage qui précèdent doivent aussi être prévues rétroactivement pour les modèles révolus Kapitän P et les réglages de roues avant y relatifs doivent être opérés ainsi.
On maintiendra cependant les anciennes indications concernant les distances du sol pour le plan de mesure de la voiture.
La pression de pneu pour le réglage est de 1,6 atm, à l’avant, et de 1,7 atm à l’arrière (pleine charge)

LD

Daniel

Messages : 429
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 75
Localisation : Paris Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  lucdm le 23/9/2018, 21:10

Very Happy merci, Daniel!
avatar
lucdm

Messages : 1644
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 62
Localisation : Natoye / Président OOCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  Daniel le 29/9/2018, 11:58

Couples de serrage Olympia –types 1958


Désignation Couple
m/kg
(cm/kg)

Suspension de roues avant

Axe de triangle inférieur au moins 14
Axe de triangle supérieur au moins 8
Douille filetée dans le triangle inférieur, à l’intérieur 19 - 22
avec pièce à pré charge engagée (valeur de contrôle ) 11 - 15
Douille filetée dans le triangle inférieur, à l’extérieur
avec pièce à pré charge engagée 8 - 15
sans pièce à pré charge (valeur de contrôle) 6 - 8
Fixation, rotule au triangle supérieur 2,2 - 2,5
Fixation rotule à la fusée d’essieu 3 - 3,4
Fixation amortisseur au triangle inférieur 2,2 - 2,5
Contre écrou, amortisseur 0,2 - 0,3
Ecrous avant au châssis avant 5,2 - 5,8

Pont arrière

Ecrous, étriers de ressort (Olympia Rekord et Olympia ) 1,8 - 2,2
Ecrous, étriers de ressort (Caravan et Fourgonnette) 3,0 - 3,4
Contre écrous pour étrier de ressort (Olympia Rekord, Olympia,
Caravan et Fourgonnette) 3,8 - 4,2
Ecrous, pendants de ressorts 4,2 - 4,7
Ecrous, ressorts arrière à l’avant 2,8 - 3,1
Boulons, couronne 5,2 - 5,8
Boulons, chapeaux de palier au carter de pont arrière 4,2 - 4,7
Boulons, couvercle au carter arrière 0,9 - 1,1
Contre écrous, amortisseurs en haut 0,2 - 0,3
Ecrous, amortisseurs en bas 4,2 - 4,7
Fixation, arbre de cardan au flasque 2,3 - 2,5

Freins

Fixation, cylindre de frein de roue au flasque de frein 0,3 - 0,35
Fixation, flasque de frein à la fusée et au levier de direction 6,5 - 7,0
Ecrous à raccord pour toutes les conduites de frein 1,3 - 1,5

Moteur et embrayage

Ecrous, bielles 6,5 - 7,0
Boulons, chapeaux de palier de vilebrequin 9,7 - 11,1
Boulons, chevalet de pompe à huile au bloc - cylindre 4,2 - 4,7
Fixation, pompe à huile à chevalet de pompe à huile 2,2 - 2,5
Boulons, volant au vilebrequin 5,2 - 5,8
Boulons, carter d’embrayage au bloc cylindre 7,0 - 7,8
Suspension avant de moteur au bloc cylindre 3,2 - 3,6
Suspension avant du moteur au longeron du châssis avant 2,2 - 2,5
Suspension avant du moteur (bloc amortisseur au support) 2,2 - 2,5
Fixation, suspension arrière de moteur à la transmission 2,1 - 2,4
Fixation, suspension arrière de moteur à la traverse du moteur 2,2 - 2,5
Boulons, fixation de la culasse 9,0 - 10,0
Boulons, assemblage tubulure d’admission et collecteur
d’échappement au bloc cylindre 4,2 - 4,7

Transmission

Fixation, transmission au carter d’embrayage 4,2 - 4,7
Fixation, prolonger de carter de transmission au carter
de transmission 2,2 - 2,3
Vis d’arrêt, levier intermédiaire d’engagement
à l’axe du levier de commande 1,8 - 2,0

Installation du carburant et conduite d’échappement

Vis à tôle, réservoir à carburant à l’infrastructure 0,8 - 1,1
Boulons, tuyau au collecteur d’échappement 2,2 - 2,7
Boulons, étrier – suspension du pot d’échappement 1,0 - 1,3

Direction

Boulons, couvercle au boîtier de direction 3,0 - 3,4
Fixation boîtier de direction au longeron 4,2 - 4,7
Ecrou bras de Pitman 15 - 17
Ecrou crénelé, levier intermédiaire de direction au support du dit 6 - 9
Tous les écrous rotule timonerie de direction 3,7 - 4,1
Ecrous pour timonerie de direction – colliers de serrage 2,2 - 2,5
Vis lenticulaire, collier à écrou de direction (55 - 65)
Ecrou, volant de direction 1,5 - 1,9
Fixation, support de tuyau de sélection au boîtier 0,30 - 0,35

Roues

Ecrous de roue 8 – 10

Equipement électrique

Ecrous, cadre de batterie au support de batterie ( 16 -18 )

Refroidissement

Vis à tôle, fixation du radiateur 0,9 -1,1

Valeur couple en cm/kg (… ….)
Exemple : 7,0 nm = 71,3801…. Kg/cm
LD Historien de l’OOCB

Daniel

Messages : 429
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 75
Localisation : Paris Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  Daniel le 7/10/2018, 10:51

Réglage de la télécommande de transmission –
Kapitän P avec 2,5L et 2,6L


Un réglage défectueux de la télécommande de transmission du produit au levier de commande au volant des bruits de cliquetis pendant la marche, lesquels peuvent être éliminés par l’application des instructions ci-après :

Réglage du chemin d’engagement

Amener le levier de commande au volant en position de 2e puis de 3e vitesse. Ce faisant, contrôler en continuant par un mouvement élastique du levier au-delà de chacune des positions de vitesse jusqu’à la butée finale, si la distance ‘A’ est la même pour les 2 vitesses engagées. Si tel n’est pas le cas, desserrer les 2 écrous à l’extrémité supérieure de la tringle de liaison et augmenter, avec un écrou, la longueur de la tringle, jusqu’au moment où la distance ‘A’ du chemin du levier de commande au volant est la même en engageant la 2e et la 3e vitesse.
Avant de serrer et de bloquer les écrous, il faut s’assurer que toutes les vitesses se laissent engager librement, sans crocher ni serrer. Graisser le levier de commande en forme de faucille à son endroit coulissant sur le levier d’intervention, avec de la graisse graphitée colloïdale M 48 ( Z-8277)
Contrôler en outre si les pièces d’isolation de bruits - anneaux en vulkollan ( polyuréthane), pièces de rechange N° 7 62 275, et rondelles, pièces de rechange N° N-35214 se trouvant déjà au-dessus et au bas de la pièce de réglage de la tringle de liaison. Sinon, monter ces pièces à cette occasion, en employant en même temps un espaceur neuf long de 28 mm, N° de pièces de rechange 7 62 130 dont la surface extérieure – surface coulissante dans la pièce de réglage doit également être graissée avec de la graisse graphitée colloïdale.

Réglage du chemin de sélection :

Amener le levier de commande au volant au point mort. Contrôler si la distance de commande depuis le volant en direction de ‘B’ vers les pédales se laisse agrandir par une légère pression du pouce, avec élasticité de 10 mm jusqu’au moment où un arrêt définitif contre du métal intervient.
Si, en revanche, ce contrôle fait constater d’une manière nettement sensible que le levier de commande heurte immédiatement le métal, c’est-à-dire que la distance est inférieure à celle précitée, il faut procéder à un nouveau réglage à l’extrémité supérieure de la tige d’inversion en desserrant les 2 écrous et en modifiant en conséquence la longueur de la tige.

LD

Daniel

Messages : 429
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 75
Localisation : Paris Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  Daniel le 13/10/2018, 10:58

Direction Kapitän P dès  1958-

Dépose et pose de la direction

Quand toute la direction doit être déposée, il faut déposer le mécanisme de direction et l’ensemble du fourreau de la colonne de direction l’un après l’autre et non simultanément.
Ces deux parties doivent être séparées l’une de l’autre par la séparation de l’accouplement par disques d’acier. Il est dès lors possible de déposer et de poser selon les besoins, soit l’une soit l’autre de ces unités. Avant de déposer le mécanisme de direction ou l’ensemble du fourreau de la colonne de direction, il importe de marquer la position du flasque du mécanisme de direction par rapport au boîtier. Amener à cet effet les roues avant en position droite (point dur).

Dépose et pose du mécanisme de direction

Dévisser le flasque du mécanisme de direction de l’accouplement par disque d’acier. Les disques restent fixées au flasque du fourreau.
Pour arracher le bras de pitman, il faut dévisser le tuyau du pot d’échappement et le glisser vers le bas (pour Kap. 58/59 seulement)
Pour la pose, visser d’abord le mécanisme de direction au longeron du châssis avant (  couple 6- 6,5 mkg), puis en seconde ligne seulement à l’encastrement de roue. L’écrou intérieur de l’encastrement doit être réglé de manière qu’il n’en résulte aucune tension du mécanisme de direction. Visser ensuite l’écrou extérieur et serrer à raison de 6- 6,5 mkg.
Introduire les vis du flasque du mécanisme de direction dans l’accouplement par disques d’acier de manière que les tenons cylindriques des têtes de vis s’engagent dans les évidements correspondants du flasque du fourreau de la colonne de direction.
Intercaler au-dessus, de même qu’en dessous des disques d’acier une ronde arrondie aux arêtes  (N° de pièces 904 802)

Désassemblage et assemblage du mécanisme de direction

Arracher le flasque du mécanisme de direction de la vis de direction avec la traverse  S-1033 et l’emploi de 2 vis appropriées. Le désassemblage, la révision et l’assemblage du mécanisme de direction se fait en principe comme pour les modèles d’Olympia P et avec les mêmes outils.  
Le flasque de mécanisme doit être  - l’écrou de direction se trouvant en position médiane (point dur) – passé sur la vis de direction de manière qu’il (le flasque) soit orienté perpendiculairement par rapport à la marque en forme d’encoche pratiquée sur le coté frontal de la vis de direction. La moitié du flasque portant la marque en forme de point doit être dirigée vers le haut.
Lorsque la direction est complètement montée, que les roues avant sont en position droite et que le flasque du mécanisme de direction est perpendiculaire  (la marque (point) vers le haut) , les rayons du volant doivent être orientés obliquement vers le bas.
Serrer la vis du flasque du mécanisme de direction avec un couple de 2,2 – 2,5 mkg  Contre tenir le flasque, la direction ne doit pas être tournée en position extrême !
L’accouplement par disques d’acier comporte 3 disques, ainsi que le flasque de direction et le flasque du fourreau de la colonne de direction. Les disques d’acier sont fixés au flasque du fourreau par deux boulons six pans normaux et au flasque du mécanisme de direction par deux boulons spéciales (avec tenon cylindrique).  Ces tenons doivent s’engager dans les évidements correspondants du flasque du fourreau de la colonne de direction.  Pour éviter des pressions d’arêtes, des rondelles aux arêtes arrondies sont insérées sous toutes les vis. Visser l’accouplement à disques d’acier de manière que les flasques soient décalés de 90°.  
Dépose et pose du fourreau de la colonne de direction

Dévisser le flasque du mécanisme de direction de l’accouplement à disques d’acier. Les disques d’acier restent donc fixés au flasque du fourreau. Détacher la timonerie de sélection et la pédale d’embrayage. Puis dévisser la fixation du fourreau au tableau de bord. Enlever le couvercle de fermeture du tablier et sortir le fourreau de la colonne de direction par l’intérieur de la voiture.
Au montage, visser d’abord d’une manière encore amovible, l’assemblage fourreau de la colonne de direction au tableau de bord puis visser à fond le flasque du fourreau à l’accouplement du disque acier.
Attention à la position médiane de la direction. Puis fixer définitivement le fourreau au tableau de bord. Veiller à une bonne étanchéité du couvercle de fermeture du tablier.  

Désassemblage et assemblage du fourreau de la colonne de direction

1- Arracher le volant avec S-1033 comme dans le type Olympia P. Enlever comme  jusqu’ici le levier de commande à main de la transmission.
Les vis à tôle du tuyau de revêtement de l’interrupteur de clignoteur se trouvent à                            l’intérieur  de ce tuyau dessous l’interrupteur de clignoteur. Le tuyau de revêtement peut être enlevé après dévissage du levier de commande de clignoteur.
2- Retirer vers le haut le groupe de câbles et le câble de la serrure du volant. Pousser les câbles depuis le bas.
3- Dévisser les 2 vis à tête noyée de la cage à roulement supérieure du fourreau de la colonne de direction. Avec ces 2 vis, la serrure du volant est également fixée à la cage de roulement.
4- Dévisser le boulon fileté 6 pans et retirer la cage à roulement du fourreau.
5- Extraire en bas le flasque du fourreau à l’aide d’un extracteur.
6- Après dévissage de la bielle de liaison au bas du tuyau de sélection et du levier d’inversion  avec support du fourreau, dévisser du fourreau encore deux autres boulons six pans de la cage à roulement inférieure.  Attention au ressort de pression. Le tuyau de sélection est guidé dans la cage à roulement inférieure.
Au montage, monter les 2 anneaux en feutre bien graissés, décalés de 180° l’un par          rapport à l’autre.  Cas échéant, s’aider d’un tournevis afin de bien engager ces anneaux entre les empreintes du fourreau de la colonne. Le roulement inférieur d’arbre de direction est encastré et n’a pas besoin d’entretien. Pour changer ce roulement, l’extraire en frappant de légers coups et avec précaution tout autour de sa circonférence.
Introduire le roulement neuf prudemment par pression.
Le roulement supérieur d’arbre de direction doit être extrait et introduit par pression    au moyen d’un bout de tuyau approprié.
Lors de la mise en place du flasque du fourreau de la colonne de direction  sur l’arbre de direction, les évidements pratiqués dans la bague d’arrêt de la serrure du volant doivent être décalés de 90° par rapport à ceux du flasque du fourreau. Par ce moyen, la serrure bloque en position droite des roues avant.
Avant de placer l’appui du levier de commande à main, passer 2 tubes en matière synthétique de bas en haut  depuis le trou des groupes de câbles dans le fourreau de la colonne, jusqu’au moment où ces 2 tuyaux flexibles dépassent encore d’environ 10 cm le trou latéral du fourreau. Le diamètre  de ces flexibles est de 10 mm, soit 12 mm, longueur minimum 1 m.
Introduire les tubes flexibles sortant du trou latéral au haut du fourreau dans le trou ovale pratiqué dans la tôle de revêtement de l’interrupteur de clignoteur, et qui se trouve dessous le levier de commande du clignoteur.
Après avoir installé l’appui du levier de commande à main avec la cage de roulement supérieure, contrôler à l’aide de la jauge  SW-187 la distance. A cette distance, le levier de commande du clignoteur et le levier de commande à main de la transmission se trouvent horizontalement  en face l’une de l’autre.
Tirer vers le bas hors du fourreau de la colonne le groupe de câbles avec le tube flexible en matière synthétique. L’inscription sur la serrure du volant doit être tournée contre le volant.

Dépose et pose de la serrure du volant.

Au moment d’extraire le groupe de câbles de la serrure hors du fourreau, passer immédiatement un tube flexible avec le groupe de câbles dans le fourreau. Cela permet l’introduction du groupe de câbles lors du remontage de la serrure du volant.

Ajustage et réglage de la direction

Ce travail s’effectue, à part les points ci-après, comme dans le modèle Olympia P.
Extraire les rotules du bras pitman, afin de séparer la direction de la timonerie de direction.
Veiller à ce que la marque en forme d’encoche de la vis du mécanisme de direction soit horizontale en position médiane (quand le boîtier de direction est posé)
L’arbre de direction supérieur ne possède plus de marquage. C’est pourquoi le bras de pitman doit être orienté droit en avant lorsque la direction est montée - (point dur )
Pour le réglage du mécanisme de direction à l’état déposé, on peut fixer un volant Kapitän de secours au flasque du mécanisme de direction ( employer volant de secours de Kapitän 58/59)

LD

Daniel

Messages : 429
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 75
Localisation : Paris Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  Daniel le 27/10/2018, 12:59

Direction à vis sans fin et galet et direction à circuit de billes Kapitän 1954.

Pré charge des roulements d’arbre de direction 280 gr
Réglage de l’engrènement galet denté dans l’arbre de direction 300-400 gr
A partir du N° de châssis Kapitän 1954 LV 51'043 (janvier 1955), la voiture Kapitän a reçu la direction à circuit à billes.

La direction de circuit à billes est soumise aux mêmes prescriptions que celles applicables à Kapitän P en ce qui concerne le réglage de la portée de l’arbre de direction est celui de l’engrenage axe Pitman écrou de direction.

Roulement supérieur de l’arbre de direction

Le support du roulement supérieur de l’arbre de direction (bien graisser le filetage avant de visser) doit être visser sur l’appui du levier de commande à main jusqu’au moment où la distance depuis l’arête supérieure de l’appui jusqu’au centre de l’alésage pour la cheville cylindrique est de 40,5 +- 0,75 mm

Dans cette position, l’arête inférieure du support affleure pour ainsi dire l’échancrure de l’appui du levier de commande à main.

Au montage du tuyau de sélection, veiller à ce que tous les endroits coulissants soient bien graissés, tremper les anneaux de feutre dans de la graisse et les installer décalés de 180° l’un par rapport à l’autre.
En bas dans le fourreau de la colonne de direction est placé d’abord un anneau en feutre, puis une rondelle, ensuite un ressort de pression conique (le grand diamètre vers le bas)

Sur l’arbre doivent être glissés deux anneaux amortisseurs en caoutchouc jusqu’environ au milieu, pour empêcher que l’arbre ne heurte le tuyau de sélection.

Nota : Au cas où le tuyau de sélection doit être remplacé sans que la direction soit démontée et le mécanisme désassemblé, les deux anneaux en caoutchouc, après le montage du tuyau de sélection neuf, doivent absolument être poussés sur l’arbre à l’aide d’un tube à paroi mince  ( diamètre de ce tube 19 mm à l’intérieur, 21 mm à l’extérieur, longueur 1 m environ)

A défaut de ces anneaux amortisseurs, l’arbre de direction et le tuyau de sélection feraient du bruit en se heurtant.
Si toute la direction a été désassemblée, les anneaux en caoutchouc peuvent être poussés jusqu’au milieu de l’arbre.  Au moment de l’introduction prudente de l’arbre dans le fourreau de la colonne, il n’y a par contre aucun danger que les anneaux en caoutchouc soit déplacés.

Au montage de la bielle inférieure de liaison sur le tuyau de sélection il faut veiller à ce que cette bielle s’engage correctement dans son évidemment contre le tuyau de sélection.

Le passage des câbles dans le fourreau de la colonne de direction intervient à l’aide d’un tube en matière synthétique.

L’alésage du manchon de l’axe de Pitman est effectué avec l’alésoir de finition et la douille de guidage S-1047.

Dans le cas où une direction à vis sans fin et galet complète est remplacée par une direction à circuit à billes, il est absolument nécessaire d’échanger en même temps la douille de serrage.

Dans la direction de vis sans fin et galet cette mesure est de 17,5 mm.

Différences entre les douilles de serrage des directions à vis sans fin et galet et celles des directions à circuit à billes
1- Douille de serrage, longueur 81 mm  +- 0,5 ( direction à vis sans fin et galet)
2- Bourrelet annulaire ( pour direction à circuit à billes
3- Douille de serrage, longueur 72 mm +- 0,5  ( direction à circuit de billes)  

Mesure de distance entre le levier intermédiaire de direction et le support
L’écartement doit être de 20 +- 1,25 mm    

LD      
Direction à vis sans fin et galet et direction à circuit de billes Kapitän 1954.

Pré charge des roulements d’arbre de direction 280 gr
Réglage de l’engrènement galet denté dans l’arbre de direction 300-400 gr
A partir du N° de châssis Kapitän 1954 LV 51'043 (janvier 1955), la voiture Kapitän a reçu la direction à circuit à billes.

La direction de circuit à billes est soumise aux mêmes prescriptions que celles applicables à Kapitän P en ce qui concerne le réglage de la portée de l’arbre de direction est celui de l’engrenage axe Pitman écrou de direction.

Roulement supérieur de l’arbre de direction

Le support du roulement supérieur de l’arbre de direction (bien graisser le filetage avant de visser) doit être visser sur l’appui du levier de commande à main jusqu’au moment où la distance depuis l’arête supérieure de l’appui jusqu’au centre de l’alésage pour la cheville cylindrique est de 40,5 +- 0,75 mm

Dans cette position, l’arête inférieure du support affleure pour ainsi dire l’échancrure de l’appui du levier de commande à main.

Au montage du tuyau de sélection, veiller à ce que tous les endroits coulissants soient bien graissés, tremper les anneaux de feutre dans de la graisse et les installer décalés de 180° l’un par rapport à l’autre.
En bas dans le fourreau de la colonne de direction est placé d’abord un anneau en feutre, puis une rondelle, ensuite un ressort de pression conique (le grand diamètre vers le bas)

Sur l’arbre doivent être glissés deux anneaux amortisseurs en caoutchouc jusqu’environ au milieu, pour empêcher que l’arbre ne heurte le tuyau de sélection.

Nota : Au cas où le tuyau de sélection doit être remplacé sans que la direction soit démontée et le mécanisme désassemblé, les deux anneaux en caoutchouc, après le montage du tuyau de sélection neuf, doivent absolument être poussés sur l’arbre à l’aide d’un tube à paroi mince  ( diamètre de ce tube 19 mm à l’intérieur, 21 mm à l’extérieur, longueur 1 m environ)

A défaut de ces anneaux amortisseurs, l’arbre de direction et le tuyau de sélection feraient du bruit en se heurtant.
Si toute la direction a été désassemblée, les anneaux en caoutchouc peuvent être poussés jusqu’au milieu de l’arbre.  Au moment de l’introduction prudente de l’arbre dans le fourreau de la colonne, il n’y a par contre aucun danger que les anneaux en caoutchouc soit déplacés.

Au montage de la bielle inférieure de liaison sur le tuyau de sélection il faut veiller à ce que cette bielle s’engage correctement dans son évidemment contre le tuyau de sélection.

Le passage des câbles dans le fourreau de la colonne de direction intervient à l’aide d’un tube en matière synthétique.

L’alésage du manchon de l’axe de Pitman est effectué avec l’alésoir de finition et la douille de guidage S-1047.

Dans le cas où une direction à vis sans fin et galet complète est remplacée par une direction à circuit à billes, il est absolument nécessaire d’échanger en même temps la douille de serrage.

Dans la direction de vis sans fin et galet cette mesure est de 17,5 mm.

Différences entre les douilles de serrage des directions à vis sans fin et galet et celles des directions à circuit à billes
1- Douille de serrage, longueur 81 mm  +- 0,5 ( direction à vis sans fin et galet)
2- Bourrelet annulaire ( pour direction à circuit à billes
3- Douille de serrage, longueur 72 mm +- 0,5  ( direction à circuit de billes)  

Mesure de distance entre le levier intermédiaire de direction et le support
L’écartement doit être de 20 +- 1,25 mm    

LD

Daniel

Messages : 429
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 75
Localisation : Paris Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  Daniel le 17/11/2018, 10:43

Suspension de roues avant Kapitaen ( Kapitän) dès 1958.

Suspension de roue avant

Branches de triangles de longueur inégale, disposées d’une manière non parallèle.
Axes de triangles croisés l’un part rapport à l’autre.

Dépose et pose de l’essieu avant

Les vis de fixation de l’essieu avant présentent une assise ajustée dans les blocs d’amortissement et aux points de réception du châssis avant. Si l’essieu avant résiste à la dépose, chasser d’abord les boulons au moyen d’un mandrin en métal doux. Ensuite l’essieu avant peut être enlevé.
A la pose de l’essieu avant, veiller à ce que les extrémités supérieures des tuyaux intérieurs des blocs d’amortissement s’engagent dans les trous des points de réception aux châssis avant, et centrent ainsi exactement l’essieu.
Avant l’application, introduire les boulons filetés de fixation de l’essieu avant dans les blocs d’amortissement en caoutchouc, servant au centrage.
Serrer les boulons de fixation de l’essieu avant gauche et droit avec 9 - 10 mkg et celles de l’avant avec 6 - 6,7 mkg
L’essieu avant doit, dans le plan de mesure, être suspendu dans le caoutchouc.
La distance entre la face frontale dentée du caoutchouc d’amortissement et la surface d’application qui lui fait face, doit être tout autour uniformément de 2,5 mm environ.
La voiture se trouve dans le plan de mesure quand il y a entre la surface plane du sol et les extrémités antérieures des longerons du châssis avant une distance de 332 mm et entre les extrémités postérieures des longerons de carrosserie une distance de 320 mm.
Attention :
Fixer les flexibles de frein des roues avant sans torsion et seulement lors du braquage intérieur complet des roues, c’est-à-dire roue gauche braquée à gauche, roue droite braquée à droite.

Remplacement des blocs d’amortissement en caoutchouc.

Les blocs d’amortissement sont interchangeables et se trouvent, à l’état comprimés, sous pré -charge.
La pression de compression lors du montage pour les blocs de gauche et de droite  est d’au moins 450 kg et pour celui de l’avant d’au moins 150 kg
La compression doit être effectuée à l’aide de la presse de pression SW-324 sur une presse avec manomètre.
Comprimer les blocs d’amortissement à sec.
Les fentes qui se font face à l’extérieur du bloc d’amortissement en caoutchouc doivent, se trouver l’une derrière l’autre en direction de marche. Le côté frontal de la rondelle dentée caoutchouc doit se trouver vers le haut à l’état monté.
Ressorts avant
Pour la pose et la dépose des ressorts avant, il faut employer le nouveau dispositif de serrage S-1158. Veillez à ce qu’aucun montage, le ressort avant s’engage correctement dans l’anneau d’amortissement.

Stabilisateur

Les mesures de contrôle pour le stabilisateur sont les suivantes
Distance de milieu de l’œil à milieu de l’œil                   816 + - 3 mm
Ecart du parallélisme des extrémités du stabilisateur    jusqu’à   4 mm  
Serrer les écrous extérieurs de la fixation du stabilisateur jusqu’au moment où les 2 tampons en caoutchouc supérieurs sont comprimés à la mesure de 42 - 1mm. Serrer les vis de couvercle de portée du stabilisateur au longeron de l’essieu avant avec 2 – 2,5 mkg

Fusées

La rotule supérieure est fixée dans la fusée, comme dans les types Olympia P. La tige de la rotule inférieure possède dans la fusée un siège conique.  Avant la dépose de la fusée, il faut déposer l’amortisseur, comprimer le ressort avant et détacher la tige de la rotule inférieure.
Les rotules ne peuvent pas être désassemblées.
Avant la pose de la fusée, placer sur les tiges de rotule les capuchons remplis de graisse.
La rotule inférieure présente un jeu quand elle n’est pas chargée.
La rotule supérieure est exempte de jeu.  
 
Triangles supérieurs et inférieurs

Ces triangles sont vissés au corps d’essieu et doivent être déposés pour le désassemblage et le remplacement des douilles filetées. Au dévissage du triangle supérieur, prendre garde aux espaceurs fourchus pour le réglage de la chasse et du carrossage. Marquer, évent, le nombre des espaceurs en tôle au corps d’essieu. Cependant, il faut toujours vérifier le réglage de la géométrie des roues avant.
Le triangle supérieur est vissé au corps avec un couple de 8,6 – 9,5 mkg et le triangle inférieur avec 4,5 – 5mkg
Les douilles filetées des triangles supérieurs et inférieurs sont identiques et sont livrées pour leur remplacement avec une sur dimension de 0,4 mm et 0,8 mm du diamètre extérieur. L’échange de ces douilles ne peut être opéré que sur les triangles déposés. Employer à cet effet les pièces à pré charge  S-1159 pour triangle inférieur et S-1160 pour le triangle supérieur.
Les trous pour les douilles filetées dans les branches de triangle doivent être alésés au moyen d’un alésoir réglable (24,5 – 29 mm)  Le réglage de l’alésoir a lieu avec les anneaux calibrés  S-1148.
Si le triangle est complètement désassemblé, il faut mesurer d’abord visser la rotule aux branches de triangle, avant le vissage des douilles filetées, afin de réaliser une pré charge axiale des branches de triangle par rapport aux axes de triangle. L’angle entre l’axe et les branches de triangle inférieur est d’environ 25° et entre l’axe et les branches du triangle supérieur d’environ 90°, par rapport à la surface d’application de l’axe. Ceci correspond à la position de travail à l’état posé. Ce résultat peut être obtenu en calant à l’aide de blocs de bois appropriés.
Pour le vissage des douilles filetées, il faut mesurer avec la pièce à pré charge mise en place un couple de 19 – 22 mkg et au contrôle de l’assise ferme,  sans pièce à pré charge, un couple de 11 – 15 mkg  Visser les graisseurs de manière qu’ils soient dirigés vers le bas.

Roulements de roues et moyeux de roues avant

Pour l’installation par pression des bagues de roulement à billes et du joint annulaire dans le moyeu, employer la pièce de pression SW-323.

Géométrie de direction
Les conditions générales sont les mêmes que celles applicables aux types Olympia P.

Pression du pneu :  Avant  1,6       arrière  1,8
Amener la voiture au plan de mesure.
Distance A  à l’avant 332 mm   Extrémité antérieure du longeron par rapport à la surface du sol plane.          
Extrémité postérieure du longeron  Distance  B à l’arrière 320 mm par rapport à la surface du sol plane.  

Le réglage du carrossage et de la chasse intervient à l’aide des espaceurs fourchus en tôle, intercalés entre les axes de triangles supérieurs et le corps d’essieu.
L’ajustement du carrossage se réalise par une intercalation égale d’espaceurs. La chasse est réglée par une intercalation inégale d’espaceurs. La différence d’épaisseur des espaceurs en tôle à un axe de triangle ne doit être que tout au plus de 0,75 mm. Par conséquent, la correction de la chasse n’est possible que dans les limites de cette différence d’épaisseur.
Pincement :                                         2 – 4 mm
Carrossage :                                        0°  +- ¼°
Chasse       :                                        1 ½°   + - ½°

Angle de braquage avec la roue extérieure à 20°, roue intérieure 20 ½°

Le réglage du carrossage a la primauté sur celui de la chasse.
Les tôles d’épaisseur suivantes sont disponibles :  

               N°  de pièces                                    Epaisseur des espaceurs

                   3 08 713                                                        0,40 mm
                   3 08 710                                                        0,75 mm
                   3 08 711                                                        1,50 mm
                   3 08 712                                                        3,00 mm

Le réglage du pincement se fait aux 2 barres d’accouplement extérieures de la même façon que dans les types Olympia P.
La barre d’accouplement avec rotule et la barre avec œillet sont aplaties aux côtés intérieurs jusqu’aux demi-diamètre.  Veiller pendant le montage des barres à ce que les deux extrémités aplaties glissent l’une sur l’autre.
Avant de visser le levier intermédiaire de direction, contrôler la distance entre le support de ce levier, laquelle doit être de 15 + 2,5 mm.
Serrer les vis de fixation du levier intermédiaire de direction avec 6 – 6,5 mkg  

LD  Historien de l'OOCB

Daniel

Messages : 429
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 75
Localisation : Paris Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  lucdm le 17/11/2018, 17:37

Merci, Daniel! Very Happy
avatar
lucdm

Messages : 1644
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 62
Localisation : Natoye / Président OOCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: restauration moteur ancien opel des années 60

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum