oocb
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Modèles réduits.

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Modèles réduits. - Page 4 Empty Re: Modèles réduits.

Message  MERTES Philippe le 30/12/2018, 11:08


Toujours de superbes réalisations. Very Happy king

MERTES Philippe
MERTES Philippe

Messages : 472
Date d'inscription : 15/04/2012
Age : 69
Localisation : PURNODE

Revenir en haut Aller en bas

Modèles réduits. - Page 4 Empty Re: Modèles réduits.

Message  lucdm le 18/11/2019, 19:03

lucdm
lucdm
Admin

Messages : 2319
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 64
Localisation : Natoye / Président OOCB

Revenir en haut Aller en bas

Modèles réduits. - Page 4 Empty Re: Modèles réduits.

Message  Daniel le 19/11/2019, 08:02

Bonsoir Luc

Cela ressemble au fameux train des nuages qui monte en zigzag  à flan de montagne dans la cordillère des Andes à 4200 m d’altitude. Le train touristique le plus célèbre est  celui du Nariz del Diablo (Nez du diable)  J’ai vu le reportage dont les conducteurs et les mécaniciens serraient les freins des wagons avec des volants, comme dans l’ancien temps. Juste le temps de s’arrêter en descendant jusqu’au cul de sac et de repartir en marcha arrière et ce jusqu’en bas de la falaise.
Cette ligne a été incroyablement difficile à construire dans la cordillère des Andes. La seule solution trouvée a été de monter en Zig Zag dans les passages les plus pentus (2940m de dénivelée en 79Km soit une pente moyenne de 24,5 pour 1000 avec des passages à 55 pour 1000)  Des tunnels auraient été trop cher.
Avec son parcours sinueux tracé en pleine cordillère des Andes, le Nariz del Diablo est réputé pour être l'un des trains les plus périlleux du monde. Surnommée ainsi parce qu'elle passe par un rocher qui, selon la légende populaire, a un petit air du démon, l'unique ligne ferroviaire d'Équateur fut construite au début du XXe siècle pour relier Guayaquil, sur la côte, à Quito, la capitale perchée à 2 800 m d'altitude.

Entre les deux villes, le convoi escaladait à faible allure les montagnes équatoriennes. De Bucay à Alausi, le train empruntait, en marche avant, puis à reculons, un ingénieux zigzag pour lui permettre de se hisser au sommet des plateaux : en moins de 60 km, le Nez du Diable passait de 300 à 2 600 m d'altitude. Ce système reste décrit comme un modèle d'ingénierie ferroviaire.

Victime de son âge canonique et du phénomène météorologique el Niño qui frappe le pays régulièrement, la voie n'est aujourd'hui plus utilisable que sur un seul tronçon, entre Riobamba et Alausi (soit environ 100 km)  Utilisé à la fois pour le transport des voyageurs et des marchandises, ce train est divisé en plusieurs classes : les deux premières sont composées de sièges plus ou moins confortables, la troisième de bancs en bois installés dans les wagons de marchandises, et la quatrième consiste à grimper sur les wagons et à s'asseoir à même la tôle, histoire d'ajouter un peu plus de piment à ce voyage au ras des falaises. Ce que ne manquent pas de faire les touristes qui s'y entassent à plusieurs dizaines pour pouvoir profiter d'une vue imprenable sur les paysages andins.

L'aller-retour entre Riobamba et Alausi avec un prolongement jusqu'au site du Nariz del Diablo dure entre cinq et douze heures, selon le nombre de déraillements et le temps qu'il faut à l'équipage pour remettre la machine en place. Les billets (environ 15 $ l'aller-retour pour les touristes) peuvent s'acheter le matin même du départ en gare de Riobamba. Si vous souhaitez faire le voyage sur le toit du train, pensez à bien vous couvrir le matin (un poncho, voire plus par temps de pluie) et à vous cramponner fermement pendant le trajet !Malheureusement le gouvernement s'est désintéressé de son réseau de chemins de fer à partir de 1970. Celui ci n'a plus été entretenu puis pillé. Tout a été volé par les habitants du voisinage, les rails, les traverses, les wagons désossés et même les pierres des gares.

Je ne sais pas si tu as connu cela, pour les freins montés sur les wagons ! Il y avait une guérite qui dépassait du toit du wagon et dès l’arrivée en gare le préposé au freinage du train serrait les freins pour ralentir le convoi évitant ainsi au train complet de dépasser la gare et malheur si la voie se terminait par heurtoir ! . Ce n’était pas la pauvre locomotive à elle seule qui pouvait arrêter le convoi...  
Le diaporama est bien fait, un peu enjolivé, mais il y a d’autres endroits, dans le monde où les trains montent les montagnes en ZIG ZAG ….  

Un peu d’histoire :

Le calcul des guérites dans un train était effectué par le "statisticien’’  des gares de triage. Leur nombre était proportionnel au nombre de véhicules et au type de marchandises transportées.
L'ordre de freiner et de relâcher était donné par le mécanicien de la locomotive selon un code émis par le sifflet de la loco à vapeur.
Les "garde- freins" suivaient le train qu'ils acheminaient et découchaient comme le personnel roulant. On les surnommait souvent "écureuils de vigie". Au réseau de l'Etat, les guérites étaient appelées : "cul de singe". C'était un métier très dur, dans une guérite non- chauffée. L'hiver, les "écureuils de vigie" se drapaient dans leurs vêtements les plus chauds et emmenaient avec eux une flasque d'alcool fort, histoire de se réchauffer. Lors d'arrêts prolongés des trains, ils descendaient souvent sur le quai, histoire de battre la semelle et tailler une petite bavette avec les collègues. Un manuel d’instruction des ‘’vagonniers et des conducteurs arrière’’.  Il y avait un code bien précis concernant le service des freins, par la société P-L-M, c’était en 1914, distribué à tous les hommes d’équipe, et chaque agent sera interrogé à l’examen annuel sur les matières qui y sont contenues, etc…                     LD

Daniel

Messages : 494
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 77
Localisation : Paris Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Modèles réduits. - Page 4 Empty Re: Modèles réduits.

Message  lucdm le 19/11/2019, 18:50

Merci pour tous ces détails, Daniel!

- mon réseau est effectivement inspiré du "Nariz del diablo"

- je n'ai pas connu les serre-freins en service régulier

- par contre, en touristique, ça se pratique encore; ici, en Pologne, sur le

Modèles réduits. - Page 4 P1190110

Modèles réduits. - Page 4 P1190210

Modèles réduits. - Page 4 P1190211
lucdm
lucdm
Admin

Messages : 2319
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 64
Localisation : Natoye / Président OOCB

Revenir en haut Aller en bas

Modèles réduits. - Page 4 Empty Re: Modèles réduits.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum